Comment réussir… un tirage en croix (épisode 2)

Le tirage en croix est au répertoire des tarologues ce que le petit pull en V est à la garde-robe : un basique !

Après une présentation générale dans l’épisode 1, passons aux travaux pratiques avec le Tarot de Marseille. C’est une option, car on peut utiliser à peu près tous les tirages avec tous les jeux.

Commençons par un exemple assez simple, histoire de débroussailler le sujet.

La question est : « Vais-je bientôt retrouver un logement qui me convienne ? »

 

Le tirage en croix avec le Tarot de Marseille.

pour une présentation générale du tirage en croix, c’est par ici.

  • XVI. la Maison Dieu, carte explosive, évoque un événement imprévisible. Il semble que la personne ait dû quitter précipitamment son logement… mais la lame est en position 1, favorable au consultant. Même si la déstabilisation est indéniable, il s’agit d’une remise en question positive, peut-être même  d’un soulagement.
  • II. la Papesse, en position 2, est en contre. Dissimulée derrière ses voiles, elle évoque un secret, un élément caché. On peut imaginer, par exemple, qu’un problème de gaz qui n’aurait pas été détecté soit à l’origine d’une explosion obligeant le consultant à un brusque départ.  Mais si son logement ne lui convenait plus.. c’est un mal pour un bien.
  • XIIII. Tempérance surmonte le jeu. Elle invite à s’adapter de bonne grâce à la situation. Pas évident quand on part d’une carte turbulente comme la Maison Dieu ! Le consultant a intérêt à faire connaître sa recherche autour de lui et à mobiliser son réseau amical.
  • VI. l’Amoureux donne une première partie de réponse. Il évoque un choix à faire, peut-être entre plusieurs proposition de logement ?
  • la synthèse est obtenue par la somme des quatre chiffres précédents, soit 16+2+14+6 = 38. Le résultat étant supérieur à 21 (la dernière lame du tarot de Marseille qui est le Monde) nous la réduisons à nouveau. 3+8 donne 11, soit XI. la Force. Elle montre le consultant triomphant des obstacles grâce sa force morale.

La réponse est donc clairement oui, la personne trouve un logement et sort fortifiée de cette épreuve.

Comme vous le voyez,  la symbolique des cartes est associée à leur position dans le tirage, ce qui donne une ambiance générale. Ensuite, on peut se lancer dans des hypothèses…

Par exemple, pourquoi ne pas imaginer que le consultant soit parti de son logement en claquant la porte (Maison Dieu) après la découverte d’une infidélité dans son couple (Papesse) ? Qu’en faisant appel à ses amis, comme le préconise Tempérance, il ait reçu une proposition de la part d’une personne qui l’attire (l’Amoureux). Enfin, quelque soit son choix , celui-ci lui conviendra, lui permettant de renforcer son autonomie et sa confiance en lui (la Force).

Il est possible de raconter une multitude d’histoires à partir d’un même jeu. Si chaque carte a sa propre énergie, celle-ci peut se traduire par nombre de situations concrètes. C’est la puissance symbolique en marche !

Évidemment, on ne joue pas les apprentis-sorciers en consultation, même entre amis. On écoute le consultant, on respecte sa parole et on utilise les cartes pour l’aider au mieux à comprendre ce qu’il traverse…

A bientôt pour un autre exemple, un peu plus corsé !

L’occasion d’un petit rappel sur la Papesse

Envie d’un tirage en ligne avec le tarot de Marseille (une seule carte) ?

Etiquettes: , , , ,

A propos de l'auteure

Tarot, oracles ou astrologie... autant de clefs qui mènent à la découverte de soi. Oui, les arts divinatoires favorisent le développement personnel ! Ensemble, relions-nous aux symboles pour traverser le miroir. Tarot, porte de l'âme...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top