Comment réussir… une belle consultation (2/2)

Une vraie belle consultation, celle qui nous touche au cœur, c’est le Graal du tarologue !

Dans cette seconde partie, encore quelques conseils pratiques pour mener sans peine cette quête.  Également valable pour les consultations d’astrologie, de Yi-king et toutes ces choses bizarres qui font notre bonheur !

Un bel As de Coupe pour le Graal, ça me plaît bien :

Une vraie belle consultation c'est le Graal du tarologue

Tarot de Besançon

La consultation est un travail d’équipe…

Formulez ensemble la question afin de rendre l’échange constructif. L’idée directrice étant de comprendre ce qui bloque, pas d’asséner simplement des réponses.

D’accord vous savez interpréter les cartes mais parfois (souvent) des informations arrivent sous forme de sensations, d’images, de symboles… Dites ce que vous percevez et invitez la personne à rebondir sur les aspects concrets de sa vie. Ensemble, vous irez plus loin. C’est aussi un bon moyen d’inviter l’autre à approfondir son cheminement intérieur.

Si le consultant réagit spontanément devant les cartes, laissez-le s’exprimer. Mais ne l’encouragez pas à intellectualiser ou à étaler ses connaissances.

… Mais n’oubliez pas que vous menez le jeu.

N’acceptez pas de refaire un tirage si celui-ci ne convient pas… (ça s’est déjà vu)

Inscrivez la consultation dans le temps. Sans avoir l’œil collé à la montre, sentez quand l’essentiel a été dit. Vous commencez à tourner en rond, la personne rabâche… il est temps d’arrêter. Les consultations interminables : une erreur de débutant.

Faites-vous confiance. Il arrive que l’on « sente » quelque chose qui ne produit aucun écho en face. Ne vous laissez pas démonter, souvent la compréhension surgit en cours de consultation. Sinon, tant pis.

Oui, certaines consultantes sont un peu nerveuses :

N'acceptez pas de refaire un tirage si celui-ci ne convient pas

La Sibylle des salons

Restez en conscience

Vos mots ont du pouvoir, n’en abusez pas. La plupart des gens qui consultent sont fragilisés, tout ce que vous dites peut revêtir une importance considérable. Gardez-le à l’esprit.

Si une carte inquiète la personne, comme l’Arcane sans nom du tarot de Marseille, Ruine de l’oracle Belline… expliquez et dédramatisez.

Si la réponse ne va pas dans le sens espéré, ne l’assénez pas frontalement. Et si le consultant ne capte pas, c’est que c’est trop difficile à accepter. Ne forcez rien.

N’insistez pas

Vous avez débusqué un loup ? Vous touchez à un nœud du problème ? C’est le moment de la jouer fine. Lancez une phrase hameçon, l’air de rien, et observez.  Parfois la personne n’entend pas, ne comprend pas, ou fait un geste de la main pour balayer le problème en disant « ce n’est pas important » – et pourtant !

Acceptez-le et n’insistez pas. C’est trop tôt, la blessure est encore trop douloureuse pour qu’on l’approche. Remballez votre ego, ce sera pour plus tard. Ou pas.

Là, une consultante assez impériale (logique, Mlle Lenormand a été la voyante de Joséphine de Beauharnais) :

Mlle Lenormand a été la voyante de Joséphine de Beauharnais

Grand Lenormand

Positivez

Oui, il y a des problèmes, oui la personne se pose beaucoup de questions, s’inquiète, s’angoisse et souffre peut-être …

Ouvrez votre cœur, d’accord, mais inutile de vous apitoyer. Vous voulez l’aider : visez l’efficacité, celle de la neutralité bienveillante.

L’essentiel est de comprendre le problème de fond caché sous la situation et de poser ensemble des axes de résolution. La personne partira réconfortée en comprenant que la solution ne peut passer que par elle, qu’il s’agisse de changer les choses ou d’apprendre à les accepter.

C’est la liberté en marche. Et c’est beau.

Et vous, des idées ou des conseils pour une consultation de rêve ?

Si vous avez manqué le début

Une petite révision sur le tirage en croix ? (ça ne peut pas faire de mal)

La Pythie est parmi nous ! Tirez une carte et découvrez le conseil des dieux de l’Olympe.

Etiquettes: , , , , , ,

A propos de l'auteure

Tarot, oracles ou astrologie... autant de clefs qui mènent à la découverte de soi. Oui, les arts divinatoires favorisent le développement personnel ! Ensemble, relions-nous aux symboles pour traverser le miroir. Tarot, porte de l'âme...

1 Enlightened Reply

Trackback  •  Comments RSS

  1. benedictus dit :

    Bonjour Emilie, je suis entièrement d’accord avec vous.
    Rester humble, et ne pas enfoncer de portes car la personne n’est pas forcément prête à tout entendre. Ne pas prendre le « pouvoir » sur elle ..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top