Endroit ou envers ? (1/2)

Faut-il tirer les cartes à l’endroit ou à l’envers ? C’est-à-dire droites ou la tête en bas ?

Un sujet qui semble anodin déclenche parfois des réactions… inattendues. J’ai même assisté à quelques empoignades à ce sujet.

Faut-il tirer les cartes à l’endroit ou à l’envers ?

Oracle Fontaine

Ne restons pas dans le brouillard… la plupart du temps une carte renversée s’interprète en négatif.

Ainsi, dans le Tarot de Marseille, la puissance de travail de l’Empereur devient une force de blocage, l’honnêteté de la Justice laisse place à l’iniquité…

Pour autant, certains sont mal à l’aise devant les personnages la tête en bas. Ce n’est pas mon cas, même si je les préfère à l’endroit (mon ascendant Vierge…) Et j’aime aussi la tête du Pendu qui, retourné, présente un petit air halluciné avec ses cheveux dressés sur la tête.

Mal réveillé peut-être ?

La plupart du temps la carte renversée s’interprète en négatif.

Tarot Porte – de Matharel

Alors endroit ou envers ? Ma position sur le sujet est pragmatique : je m’adapte au tirage.

Dans le cas d’un tirage en croix par exemple, la carte en position 2 est « en contre ». Elle représente ce qui s’oppose au désir du consultant et s’interprète toujours négativement. Inutile donc de se compliquer la vie,  je tire toutes les cartes droites.

En revanche pour un tirage en ligne (à l’horizontale), par exemple trois cartes successives du type « passé, présent, futur », on se retrouve face à une succession de lames qui peut être déroutante. Il est alors très utile d’utiliser les cartes droites et renversées pour savoir s’il faut les interpréter en positif ou en négatif.

Petit conseil pour le tirage en ligne : si la dernière carte sort renversée, vous avez tout intérêt à ajouter une lame (toujours tirée au hasard) qui servira de conseil. Vous éviterez de terminer sur une note négative.

 Évidemment, je pars du principe que toutes les cartes sont à la fois positives et négatives. Les deux faces d’une même médaille en somme. Une position facile à défendre avec le tarot de Marseille mais plus périlleuse quand il s’agit de cartes très connotées comme par exemple Ruine de l’oracle Belline ! (un petit format suffira… mais ne vous y fiez pas, cette  carte n’est pas si déprimante).

Ruine Belline

Et vous quelles sont vos préférences ?

Une petite révision des bases du tirage en croix…

Besoin d’un conseil ? C’est le moment de tirer une carte de l’oracle Fontaine

Etiquettes: , , , , ,

A propos de l'auteure

Tarot, oracles ou astrologie... autant de clefs qui mènent à la découverte de soi. Oui, les arts divinatoires favorisent le développement personnel ! Ensemble, relions-nous aux symboles pour traverser le miroir. Tarot, porte de l'âme...

3 Enlightened Replies

Trackback  •  Comments RSS

  1. Nicolas dit :

    En fait je trouve les cartes très riches en elles-mêmes et elles ne sont pas faites pour être à l’envers (pas plus qu’un tableau)! Quand on maîtrise leurs nuances, inutile de les renverser, cela me paraît extrêmement artificiel. De plus, la position des cartes, comme vous le dites très bien pour le tirage en croix, oriente clairement la lecture. Dans ce cas, on brouille même le message : une carte en positif mais à l’envers, une en contre mais à l’endroit. Les cartes sont assez nombreuses par ailleurs pour tout exprimer, alors leur faire dire l’opposé de ce qu’elles sont parce qu’elles sont à l’envers me paraît vraiment idiot. Comment la Roue de fortune pourrait-elle signifier l’immobilisme? Elle devient donc le Pendu? Ce n’est ni sérieux ni cohérent : pour exprimer l’absence de mouvement, de nombreuses cartes à l’endroit existent! Faire dire à l’as de bâton qu’il exprime l’absence d’action ou de nouveaux projets est débile tant les cartes de blocage sont nombreuses! Seule une autre carte pourra exprimer cela ou alors chaque carte veut dire tout et son contraire.
    Pour ma part, je ne prends une carte à l’envers que si elle « persiste » à l’être dans un paquet à l’endroit. C’est cette rareté qui prend du sens, pas le fait de mettre la moitié du paquet à l’envers, ce qui est complètement artificiel et est en fait une facilité. En nuançant tout de cette manière, on ne prend aucun risque et on ne risque pas de se tromper: si chaque lame a tous les sens, à quoi sert-elle?

    • Emilie Porte dit :

      Bonjour Nicolas,

      merci pour votre intéressant commentaire, c’est un sujet qui peut faire réagir ! Je suis assez d’accord avec vous « quand on maîtrise leurs nuances » il n’est pas nécessaire d’utiliser les cartes retournées… mais justement ce n’est pas le cas de tout le monde. Le tarot, très subtil, ne se laisse pas toujours apprivoiser facilement et mon blog s’adresse également à ceux qui débutent.
      J’ai également noté dans cet article, comme vous le faites justement remarquer, qu’utiliser des cartes retournées dans un tirage en croix , par exemple, avec des positions « en contre » est contre-productif mais cela peut vraiment aider une personne désorientée devant un tirage qui laisse plus de place à une libre interprétation…

  2. Nicolas dit :

    D’autres exemples me viennent de ce qui me dérange dans les cartes à l’envers. On ne pousse jamais la logique de sens opposé à toutes les cartes ce qui n’est pas cohérent. Sinon, l’Ermite à l’envers serait une sorte de Trois de coupe ou de Mat! Personne n’ose mais ce n’est pas logique.
    De même, certaines cartes difficiles qui deviennent géniales à l’envers perdant intégralement leur message. Foncièrement, je ne trouve pas que le tarot se prête au « oui ou non », il est plus explicatif et progressif que le binaire. Je ne peux donc pas aimer les cartes à l’envers.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top